Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Algrange hier - Le blog de Roland

Les maires, les adjoints et les conseillers d'Algrange de 1925 à 1944

28 Avril 2016, 06:30am

Publié par R.S.

De 1925 à 1940 : Louis KOPP. (ouvrier-tourneur)

Né le 19 juillet 1876 à Audwiller, français réintégré, il s’était installé rue de Nancy. Il exerça la profession de tourneur aux ateliers de la mine d'Angevillers. Puis il fut contremaître à cet atelier de la mine d'Angevillers.

Elections de 1925 :

            Après les brillants résultats du début des années 20, les élections municipales générales de 1925 allaient être une cruelle déconvenue pour le P.C. Les élections fixées au 3 mai 1925 eurent lieu pour la première fois dans deux bureaux de vote ; un à la mairie avec 643 inscrits, et l’autre à l’école de garçons avec 748 inscrits.

              Deux listes s’affrontèrent : celle de la liste sortante du P.C. menée par Victor HABERKORN et celle de la liste d’ordre menée par Louis KOPP. C’est lui qui avait participé en 1924 à la fondation de la : " Société de sauvegarde des intérêts communaux d’Algrange ". Ce groupement, composé de 23 membres, dont le président fut Jean-Baptiste SPECK, commerçant de la localité, comptait environ 140 adhérents. Elle avait pour but : " de mettre fin au gaspillage systématique des deniers publics auquel se livrait le Conseil municipal algrangeois ".

          Au premier tour, 10 candidats obtinrent la majorité. MM. HABERKORN, HALLER, WITZ, HIMMELSBACH, CASPAR, REUTENAUER, SPECK, FELDEN, DURST, WELSCHINGER. Un second tour fut nécessaire pour élire les 13 autres candidats, il eut lieu le 10 mai 1925.

                Le 17 mai 1925, les membres élus se réunirent et votèrent le maire et les adjoints. Louis KOPP fut élu Maire avec les 13 voix de son parti contre 10 à Victor HABERKORN.

Conseil municipal élu en 1925.

Maire : Louis KOPP. (ouvrier-tourneur)

Adjoints : Charles FUCHS (employé de bureau), Nicolas BOURGON

(aubergiste)

Conseillers : Alexis SPECK (délégué mineur), Antoine WASSNER (boulanger), Charles HIMMELSBACH (commerçant), Louis REUTENAUER (ouvrier), Eugène HALLER (délégué mineur), Joseph WELSCHINGER (ouvrier), Lucien WITZ (délégué mineur), Michel MOHR (mineur), Emile DURST (serrurier), Alphonse FELDEN (contremaître), Laurent BERGANTZ (ouvrier aux forges), Victor HABERKORN (marchand de bière), Camille GREBER (ajusteur), Pierre TACK (chef d’équipe maçon), Charles RENNER (ouvrier aux forges), Joseph MATHI (cheminot), Frédéric SCHROEDER (mineur), Lucien Pierre WILLAR (mineur), Pierre Nicolas SCHARF (mineur), Jean CASPAR (menuisier).

Le 15 mai 1927, lors des élections pour élire un conseiller d'arrondissement, il fut élu avec 3750 voix contre 2219 voix pour le communiste Lucien WITZ.

   

M. Louis KOPP tourneur à la mine d'Angevillers et maire
M. Louis KOPP tourneur à la mine d'Angevillers et maire
M. Louis KOPP tourneur à la mine d'Angevillers et maire
M. Louis KOPP tourneur à la mine d'Angevillers et maire
M. Louis KOPP tourneur à la mine d'Angevillers et maire
M. Louis KOPP tourneur à la mine d'Angevillers et maire

M. Louis KOPP tourneur à la mine d'Angevillers et maire

Elections de 1929 :

Ces élections n’apportèrent que très peu de modifications au sein du Conseil municipal. Après l’effervescence du début des années 20, la vie municipale algrangeoise était à nouveau tombée dans la monotonie.

                 Les élections municipales eurent lieu le 5 mai 1929, deux listes s’affrontèrent : celle de " l’Union Communale "  avec à sa tête le maire sortant Louis KOPP et la liste du " Bloc Ouvrier et Paysan ". Trois bureaux étaient ouverts et au premier tour la liste d’Union Communale obtint facilement la totalité des 23 sièges.

                  Le 12 mai 1929, les membres élus se réunirent pour voter le Maire et les adjoints. Louis KOPP fut réélu Maire avec 20 voix contre 3 pour Joseph MATHI. Le 30 mai 1929, lors du conseil municipal, le maire demande la création de 2 postes supplémentaires d'adjoint. L'élection a lieu le 27 juin 1929 et Messieurs JAPPELLE Nicolas et MANSION Joseph sont installés comme adjoints supplémentaires.

Conseil municipal élu en 1929.

Maire : Louis KOPP. (ouvrier-tourneur)

Adjoints : Charles FUCHS (employé), Nicolas BOURGON (aubergiste) ainsi que deux adjoints supplémentaires : Nicolas JAPPELLE (invalide) et Joseph MANSION (épicier)

Conseillers : Laurent BERGANTZ (électricien), François FORRETT (facteur), Joseph MATHI (cheminot), François MULLER (menuisier), Pierre TACK (maçon), Pierre Nicolas SCHARF (surveillant), Michel MULLER (peintre), Charles RENNER (ouvrier), Camille GREBER (ouvrier), Charles BAUER (cheminot), Joseph Pierre EHR (mineur), Nicolas GILLE (commerçant), Lucien WILLAR (mineur), Pierre NEISIUS (mineur), Antoine EICHWALD (serrurier), Antoine WASSNER (boulanger), Emile BECKER (ouvrier), Jacques Martin ZENNER (commerçant).

 

Les maires, les adjoints et les conseillers d'Algrange de 1925 à 1944
Les maires, les adjoints et les conseillers d'Algrange de 1925 à 1944
Les maires, les adjoints et les conseillers d'Algrange de 1925 à 1944
Les maires, les adjoints et les conseillers d'Algrange de 1925 à 1944
Les maires, les adjoints et les conseillers d'Algrange de 1925 à 1944
Les maires, les adjoints et les conseillers d'Algrange de 1925 à 1944

Elections de 1935.

              A ces municipales, le nombre de Conseillers à élire était de 27, car Algrange avait dépassé la barre des 10.000 habitants. Les élections eurent lieu les 5 et 12 mai. Encore une fois ce fut la liste conduite par le maire sortant, Louis KOPP, qui l’emporta. Elle portait à cette occasion le nom de : " Union Républicaine Démocratique " (U.R.D.) 13 membres furent élus au premier tour et les 14 autres au second tour

Le 13 mai 1935, les membres élus se réunirent pour voter le Maire et les adjoints.

Conseil municipal élu en 1935.

Maire : Louis KOPP. (ouvrier-tourneur)

Adjoints : Joseph MANSION (épicier), Nicolas GILLE (quincaillier), Nicolas JAPPELLE (invalide), Martin MEYER (ouvrier).

Conseillers : Joseph MATHI (cheminot), Pierre SCHARF (surveillant), Pierre TACK (maçon), Paul Pierre MULLER (ouvrier), Louis SCHMUCK (tailleur), Léon KOPS (ouvrier), François MULLER (menuisier), Emile BECKER (ouvrier), Lucien RISSER (ouvrier), Jean CASPAR (menuisier), Victor HABERKORN (commerçant), Léon MARQUIS (négociant), François HOSS (chef d’équipe), Joseph EHR (mineur), Emile SITTER (cheminot), Lucien WILLAR (mineur), Léon LEHMANN (employé), Léopold CLERY (menuisier), Louis LEDIG (chef porion), Louis HOFFMANN (ouvrier), Alfred DERRUAU (employé), Antoine WASSNER (boulanger).

              Le Front populaire et les grèves de 1936 touchèrent la population algrangeoise. Les mines et la S.M.K. cessèrent leurs activités, les ouvriers étaient en grève comme dans le reste de la France. Celles-ci se terminèrent avec de nouveaux droits pour les travailleurs, l’augmentation substantielle des salaires, la semaine de 40 heures, les congés payés…Puis ce fut à nouveau l'occupation allemande.......

Les maires, les adjoints et les conseillers d'Algrange de 1925 à 1944
Les maires, les adjoints et les conseillers d'Algrange de 1925 à 1944
Les maires, les adjoints et les conseillers d'Algrange de 1925 à 1944
Les maires, les adjoints et les conseillers d'Algrange de 1925 à 1944

Pendant la seconde guerre mondiale 1939/1944.

                Louis KOPP resta maire jusqu’à l’occupation allemande, en août 1940. Puis l’occupant mis en place une personne de la localité M. REGNERI, qui remplaça le Maire sous le couvert de l’administration allemande. Pendant cette triste période de cette deuxième annexion, l’autorité d’occupation s’imposait avec la rigueur, les brimades et la terreur dont se souviennent ceux qui les subirent.

          

Les maires, les adjoints et les conseillers d'Algrange de 1925 à 1944
Les maires, les adjoints et les conseillers d'Algrange de 1925 à 1944
Les maires, les adjoints et les conseillers d'Algrange de 1925 à 1944

Commenter cet article

Martine 28/04/2016 10:52

Bonjour! Ma mère n'a pas oublié l'occupation...