Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Algrange hier - Le blog de Roland

Section des volontaires infirmiers d'Algrange

22 Mai 2016, 06:15am

Publié par R.S.

De Jacob GRILL (Retranscription de Algringen zum Gedächtnis)

            La section des volontaires infirmiers fut créée en 1904. Le comité avait la composition suivante : le Maire WILTZER, le professeur principal HENRY, l’employé des mines Philipp THORN et le commerçant Jacob GÖLTER.

Chef de section : l’infirmier J. SCHMITT, médecin instructeur le Docteur VÖELCKEL. Ces deux derniers ont instruit avec succès les infirmiers, aussi bien en théorie qu’en pratique. La formation se faisait le soir après le travail ou le dimanche, alors que la journée il fallait faire son rude travail à l’usine ou à la mine. Le 1er novembre 1906, la section fut examinée par des représentants du service sanitaire de l’armée et par des délégués de la Croix Rouge d’Alsace-Lorraine. A l’examen elle obtint la note très bien.

              Mais c’est seulement après qu’a commencé le travail proprement dit : résoudre les différents problèmes importants et urgents qui se posaient à la Croix Rouge. En ce temps là, les installations de sécurité et de prévention des accidents étaient encore très primitives dans la plupart des services. Je rappelle seulement que dans les mines, les mineurs gravement blessés devaient être transportés à l’hôpital dans un panier porté par 4 hommes, ce qui, dans la plupart des cas, retardait les premiers soins et augmentait aussi les douleurs. Sur proposition de M. FREY, maire et à ce moment Président de la Croix Rouge, on installa dans toutes les galeries principales et chantiers, des boites de premiers secours qui permettraient aux secouristes de donner aux mineurs blessés les 1er soins plus rapidement et plus efficacement. De plus, les anciens paniers porteurs furent remplacés par des wagons de transport, conçus par la Croix Rouge, ce qui permettait d’amener rapidement les blessés vers l’hôpital. Ces hommes, de la section d’infirmiers de la Croix Rouge, étaient souvent rassemblés pour des exercices de grand style dans les services miniers, mais aussi au service de secours sur les bateaux de la Moselle à Thionville.

                     Les camarades se présentèrent toujours ponctuellement et au complet à leur service auquel ils apportaient le plus grand intérêt. En 1913, je fut nommé adjoint au chef de section.

              Quand la guerre mondiale éclata, tous les hommes de la section de secourisme se précipitèrent aux armées. Les hommes de la Croix Rouge, inaptes au service armé vu leur âge, ont été alertés en août 1914 et engagés sur le champ de bataille d’Audun le Roman pour sauver les blessés et enterrer les morts. Certains ont été ensuite détachés et ont suivi les troupes allemandes en France comme infirmiers. Suivant les ordres, moi-même je me présentais dès le deuxième jour de mobilisation, à la marine, à l’état-major X de la section de défense maritime. Plus tard, j’étais infirmier quartier-maître dans l’hôpital de forteresse de Cuxhassen grâce à ma formation dans le service sanitaire. Démobilisé le 15 janvier 1919. A Francfort, ce sont les Français qui me reçurent et m’internèrent dans le camp de prisonniers de Kriegsheim près de Darmstadt. Ensuite retour à la maison par le fort Frescaty de Metz que je connaissais du temps de paix, muni d’un passeport D. Nous étions chez nous à Algrange, mais n’avions plus le droit de rester. Le 14 novembre 1919, un an après l’ignominieuse Armistice, j’ai reçu mon ordre d’expulsion. Avec ma femme, 4 petits enfants et 30 kg de bagages, j’ai marché vers la patrie allemande qui, pour nous tous, était devenue notre grande patrie.

 

Section des volontaires infirmiers d'Algrange

Après le 1er conflit mondial, la section fusionna avec les villes environnantes de Nilvange et de Knutange, car l'usine S.M.K., se trouvait également sur les terrains de ces villes....

Commenter cet article

eva 02/06/2016 16:59

c'est vrai ces personnes ont tellement souffert et tellement sacrifié ..

Martine 22/05/2016 08:20

Bonjour! Que c'est triste! Cet article nous donne une bonne leçon d'humilité. Tous ces gens qui ont tellement souffert, mais qui étaient toujours prêts pour sauver, ou du moins, aider leurs gars. Je vous souhaite un excellent dimanche!

R.S. 22/05/2016 08:34

Je vous remercie et je vous souhaite à mon tour un bon dimanche