Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Algrange hier - Le blog de Roland

Demande de construction de maisons d'habitation rue Wilson à Algrange, de 1924 à 1926

26 Novembre 2016, 08:00am

Publié par R.S.

Dans les années 1920 après le retour à la France, le Conseil municipal avait fort à faire pour vendre des terrains! Le besoin de logements se faisait sentir avec l'augmentation de la population venant travailler dans les mines d'Algrange et l'usine de Knutange.......

(Séance extraordinaire du Conseil Municipal du 8 décembre 1923)

Vote d'un emprunt pour la construction de maisons d'habitation

Présents:MM les conseillers municipaux: Kieffer, Witz, Schuster, Muller, Himmelsbach, Scheibel, Durst, Grimmer, Harz, Nierenberger, Krebs, Felden, Stegli, Reutenauer, Stock, Guldner, Haller, Welschinger, sous la présidence de Mr Haberkorn, Maire et les plus imposés: MM Pignon Jos, Speck J.B., Pignon J.B., Maus, Miginiac, Altenburger, Victori, Kieffer Théoph., Moutier, Becker Eug., Baron, Pignon Jean Nic., Kranbousch, Muller Fr., Wassner, Haag, Fousse J.P.

Absents: René Nico, conseiller sans excuse. MM les plus imposés: Dr Grimault, Boisseau, Bequert

Le Président soumet au conseil municipal renforcé la question de construction de maisons d'habitation par la commune d'Algrange pour enrayer la pénurie de logements et passe la parole à Monsieur KIEFFER, adjoint.Ce dernier donne connaissance de la loi sur les habitations à bon marché.

Après une discussion il fut décidé de laisser tomber le projet de la construction de maisons d'habitation

Compte-rendu du conseil municipal du 8 décembre 1923

Compte-rendu du conseil municipal du 8 décembre 1923

(Séance du Conseil Municipal du 26 janvier 1924)

Cession de places à bâtir pour construction de maisons d'habitation. 

Sur proposition de la commission des bâtiments et finances le conseil municipal décide, pour remédier à la crise des logements, à céder à des particuliers des places à bâtir situées aux deux côtés de la rue Wilson et propriété de la commune. Il s'agit des parcelles Section 13 n° 34. 35. 42. 43. 44. 45.

Les terrains seront cédés aux particuliers sous les conditions suivantes:

Seulement des maisons d'habitation doivent être construites c'est à dire il n'est pas permis d'établir un magasin dans les maisons en question.

Les acquéreurs seront tenus à commencer avec la construction dans les six mois qui suivront l'acquisition, sinon la parcelle en question redevient propriété de la commune. Les frais occasionnés sont dans ce cas complètement à la charge de l'acquéreur. Il sera ensuite exigé que la construction de la maison soit terminée dans l'espace d'un an.

L'acquéreur s'engagera à ne pas céder le terrain ou la maison à des industriels, entrepreneurs de bâtiments ou des Sociétés Anonymes de Construction. Cette condition reste en vigueur pour toute vente ultérieure.

Le prix du terrain est de 300 fr l'are. Si l'acquéreur viendrait à vendre sa maison volontairement dans les 5 premières années, le prix du terrain sera doublé.

Sur le budget 1924

HABERKORN - HALLER - RETEUNAUER - FELDEN - CASPAR - DURST - SCHEIBEL - HIMMELSBACH - MULLER - WELSCHINGER - SCHUSTER - KIEFFER

Compte-rendu du conseil municipal du 26 janvier 1924
Compte-rendu du conseil municipal du 26 janvier 1924
Compte-rendu du conseil municipal du 26 janvier 1924

Compte-rendu du conseil municipal du 26 janvier 1924

Cession de places à bâtir pour construction de maisons d'habitation. (Séance du Conseil Municipal du 27 mai 1924)

Le Président donne connaissance à l'assemblée du contenu de la note n°4637 du 20 mai dernier de Mr. le Sous-Préfet de Thionville, concernant la cession de places à bâtir pour la construction de maisons d'habitation dans laquelle il fait connaître que Mr. le Préfet ne peut donner son approbation à la délibération prise en date du 29 février dernier à ce sujet, vu que les conditions dans lesquelles la commune veut céder le terrain sous termes très vagues et peuvent pour ce motif provoquer des difficultés à la commune. Le président invite ensuile le conseil municipal à statuer à nouveau sur cette question.

Le conseil municipal après examen des conditions fixées par délibération du 29 février 1924, décide de maintenir son point de vue, motivant que la Société Métallurgique de Knutange a mis la fabrique à ciment située sur le ban d'Algrange à proximité de maisons d'habitation, en marche, malgré qu'une grande partie de propriétaires de maisons du quartier et le conseil municipal d'Algrange firent opposition à ce projet. L'enquête ouverte à ce sujet, sous la présidence de Mr. le Sous-Préfet de Thionville-Ouest à la mairie d'Algrange est restée sans résultat. L'administration communale d'Algrange intervint auprès de la Direction de la Société Métallurgique de construire des maisons d'habitation dans la rue Wilson pour dédommager la commune d'Algrange, mais ladite Société fit construire ses colonies à Nilvange et non à Algrange, malgré qu'une crise de logement était à prévoir et qui existe réellement en ce moment.

 

Compte-rendu du conseil municipal du 27 mai 1924
Compte-rendu du conseil municipal du 27 mai 1924

Compte-rendu du conseil municipal du 27 mai 1924

Cession de places à bâtir. (Séance du Conseil Municipal du 9 janvier 1925)

" Considérant que la crise du logement s'accroit de jour en jour dans la commune d'Algrange, le conseil municipal décide à céder aux amateurs ayant intention de construire des maisons d'habitation à bon marché, des places à bâtir situées aux 2 côtés de la rue Wilson, appartenant à la commune au prix de 300 fr l'are. Construit en ligne pour places à bâtir les parcelles section 13 n° 34, 35, 42, 43, 44, 45, 50 et 51

Compte-rendu du conseil municipal du 9 janvier 1925
Compte-rendu du conseil municipal du 9 janvier 1925

Compte-rendu du conseil municipal du 9 janvier 1925

Fixation des conditions de cession des terrains communaux pour places à bâtir. (Séance du Conseil Municipal du 6 février 1925) 

" Pour prévenir à la crise de logement dans la commune d'Algrange, le conseil municipal décide céder aux amateurs ayant intention de construire des maisons d'ouvriers, des places à bâtir, situées aux 2 côtés de la rue Wilson aux conditions suivantes:

1) Le prix de l'are de terrain est fixé à 300 francs

2)Les places à bâtir seront cédées en lots de 5 à 6 ares au maximum avec une face ne dépassant pas 12 mètres de longueur.

3) Les acquéreurs s'engageront de construire les maisons l'année qui suit l'achat du terrain à compter du jour de l'établissement de l'acte, au cas contraire la commune entre à nouveau en possession du terrain, ou bien l'acquéreur doit prouver que le retard de la mise en construction de la maison ne dépendait pas de sa propre volonté. Les frais résultant d'une annulation du contrat de vente sont à la charge de l'acquéreur.

4) Pour donner occasion à un grand nombre d'amateurs de devenir propriétaires il est décidé que chaque personne ne peut se rendre acquéreur que d'une place à bâtir "

Demande de construction de maisons d'habitation rue Wilson à Algrange, de 1924 à 1926
Demande de construction de maisons d'habitation rue Wilson à Algrange, de 1924 à 1926

Cession de places à bâtir. (Séance du Conseil Municipal du 26 août 1925)

" Le Président soumet à l'assemblée 7 demandes pour acquisition de places à bâtir appartenant à la commune d'Algrange situées Section 13 longeant la rue Wilson, présentées par M.M. DRESSE Henri, PEIFFER Louis, ROTHGERBER François, JACEK Ignace, BAUER Jean, BERGANTZ Joseph et HAMANG Nicolas, tous domiciliés à Algrange aux conditions fixées par délibération du conseil municipal en date du 6 février 1925.

Le conseil municipal

Vu la délibération du conseil municipal en date du 6 février 1925

Vu la demande présentée par Mr DRESSE Henri, employé, demeurant à Algrange, en vue d'acquérir une place à bâtir d'une surface de 3,35 ares dans la parcelle section 13 n° 34 au prix de 300 francs l'are = 1005 francs

Vu la demande présentée par Mr PEIFFER Louis, ouvrier, demeurant à Algrange, en vue d'acquérir la place à bâtir d'une surface de 8,00 ares parcelle sect 13 n° 133/45 au prix de 300 francs l'are = 2400 francs

Vu la demande présentée par Mr ROTHGERBER François ouvrier, demeurant à Algrange  en vue d'acquérir la place à bâtir d'une surface 5,88 ares parcelle sect 13 n° 134 au prix de 300 francs l'are = 1764,00 francs

Vu la demande présentée par Mr JACEK Ignace ouvrier, demeurant à Algrange  en vue d'acquérir la place à bâtir d'une surface 5,78 ares parcelle sect 13 n° 135/45 au prix de 300 francs l'are = 1734,00 francs

Vu la demande présentée par Mr BAUER Jean ouvrier, demeurant à Algrange  en vue d'acquérir la place à bâtir d'une surface 5,71 ares parcelle sect 13 n° 136/45 au prix de 300 francs l'are = 1713,00 francs

Vu la demande présentée par Mr BERGANTZ Joseph ouvrier, demeurant à Algrange  en vue d'acquérir la place à bâtir d'une surface 5,61 ares parcelle sect 13 n° 137/45 au prix de 300 francs l'are = 1683,00 francs

Vu la demande présentée par Mr HAMANG Nicolas ouvrier, demeurant à Algrange  en vue d'acquérir la place à bâtir d'une surface 5,37 ares parcelle sect 13 n° 140/45 au prix de 300 francs l'are = 1611,00 francs en vue de construire des maisons d'habitations, décide de leur céder les parcelles en question au prix ci-dessus indiqués et aux conditions fixées par la délibération du 6 février 1925.

Le conseil municipal charge Mr le Maire de représenter la commune d'Algrange lors de la passation du contrat de vente.

 

Compte-rendu du conseil municipal du 26 août 1925
Compte-rendu du conseil municipal du 26 août 1925
Compte-rendu du conseil municipal du 26 août 1925
Compte-rendu du conseil municipal du 26 août 1925

Compte-rendu du conseil municipal du 26 août 1925

Acquisition de terrains communaux par la Sté ..... Arbed pour construire des maisons (Séance du Conseil Municipal du 26 août 1925)

Présents : M.M. Fuchs, Bourgon, Mathi, Greber, Wassner, Bergantz, Mohr, Himmelsbach, Dursh, Speck, Willar, Schroeder, Tack, Haller, Witz, Reuner, Scharf sous la présidence de M. Kopp, maire

Absent avec excuse: M. Caspar

Sans excuse M.M. Reutenauer, Felden, Haberkorn, Welschlinger

“ Le Président soumet au conseil municipal une demande de la Société ..... Arbed en vue d'acquérir les parcelles communales n° 34 et 35, situées le long de la rue Wilson au lieu-dit " Unter Bus " section 13 pour construire des maisons ouvrières et offre le prix de 300 fr l'are.

Le conseil municipal, considérant que la rue Wilson fut nouvellement construite quelques années avant guerre avec conduites d'eau, de gaz et canalisation aux frais exclusifs de la commune est tout à fait contre la cession de places à bâtir longeant cette rue à des Industriels au prix de 300 fr l'are,(sans indemnité pour la route a été barré). Le conseil municipal fait la proposition à la Société Arbed, d'acquérir la parcelle section 12 n° 13a et b lieu dit " Uber der alten kirche " située à une distance de 20 mètres du cimetière communal, en vue de construire des maisons ouvrières, au prix de 300 fr l'are et à condition que la Société fasse construire une route d'une largeur de 9 mètres à ses frais. L'assemblée charge Mr le Maire à faire connaître sa décision à la Sté Arbed "

Compte-rendu du conseil municipal du 26 août 1925

Compte-rendu du conseil municipal du 26 août 1925

Cession d'une place à bâtir (Séance du Conseil Municipal de décembre 1925)

" Le président soumet au conseil municipal une demande de M.M. HUPPERT Joseph Algrange et HAGENBURGER Guillaume Nilvange, sollicitant l'acquisition de la place à bâtir située sect 13 n° 138/45 d'une surface de 5,58 ares, propriété de la commune d'Algrange aux conditions fixées par délibération du conseil municipal en date du 6 février 1925

Le conseil municipal

Vu la délibération du conseil municipal en date du 6 février 1925

Vu la demande présentée par Mr HUPPERT Joseph, employé demeurant à Algrange, en vue d'acquérir ensemble avec son beau-père Mr HAGENBURGER Guillaume à Nilvange, la place à bâtir section 13 n° 138/45 d'une surface de 5,58 ares, au prix de 300 francs l'are = 1674,00 francs en vue de construire une maison d'habitation, décide leur céder la parcelle en question, suivant conditions fixées par délibération du 6 février 1925.

Mr le Maire est chargé de représenter la commune d'Algrange, lors de la passation du contrat de vente

 

Demande de construction de maisons d'habitation rue Wilson à Algrange, de 1924 à 1926

Cession de places à bâtir. (Séance du Conseil Municipal du 8 janvier 1926)

" Le Président soumet à l'assemblée 4 demandes pour acquisition de places à bâtir appartenant à la commune d'Algrange situées Section 13 longeant la rue Wilson, présentées par M.M. XXXX, METZDORF Nicolas, SCHAACK Alice, WURCKLER Jacques, domiciliés à Algrange et Knutange aux conditions fixées par délibération du conseil municipal en date du 6 février 1925.

Le conseil municipal

Vu la délibération du conseil municipal en date du 6 février 1925

Vu la demande présentée par Mr XXXXX, domicilié à Algrange, en vue d'acquérir une place à bâtir d'une surface de 8 ares dans les parcelles section 13 n° 50 et 51 au prix de 300 fr l'are 

Vu la demande de Mr METZDORF Nicolas, domiciliée à Algrange en vue d'acquérir la parcelle sect 13 N° 140/45 d'une superficie de 5,37 ares au prix de 300 fr l'are 

Vu la demande de Melle SCHAACK Alice, domicilié à Algrange en vue d'acquérir une place à bâtir d'une superficie d'environ 3 1/2 ares dans la parcelle section 13 N° 34 au prix de 300 fr l'are 

Vu la demande de Mr WURCKLER Jacques, domicilié à Knutange en vue d'acquérir la parcelle sect. 13 N° 134/45 d'une superficie de 5,88 ares au prix de 300 fr l'are.

en vue de construire des maisons d'habitation décide de leur céder les parcelles en question aux prix indiqués ci-devant et aux conditions fixées par la délibération du conseil municipal en date du 6 février 1925

Le conseil municipal charge Mr le Maire de représenter la commune lors de la passation des contrats de vente.

Demande de construction de maisons d'habitation rue Wilson à Algrange, de 1924 à 1926

Cession de places à bâtir dans la rue Wilson. (Séance du Conseil Municipal du 25 mars 1926)

" Le Président soumet une demande de Mr MERTZ Louis, de Nilvange, à l'assemblée, sollicitant l'acquisition d'une place à bätir longeant la rue Wilson Section 13 N° 34 et propriété de la commune d'Algrange aux conditions fixées par délibération du conseil municipal en date du 6 février 1925

Le conseil municipal

Vu la délibération du conseil municipal en date du 6 février 1925

Vu la demande présentée par Mr MERTZ Louis, domicilié à Nilvange, en vue d'acquérir une place à bâtir section 13 N° 34 d'une surface d'environ 3 1/2 ares au prix de 300 fr l'are en vue de construire une maison d'habitation, décide de lui céder une place de la parcelle section 13 N° 34, suivant les conditions fixées par délibération du 6 février 1925.

Demande de construction de maisons d'habitation rue Wilson à Algrange, de 1924 à 1926

Cession de places à bâtir à la Sté Immobilière d'habitation à bon marché Nivange. (Séance du Conseil Municipal du avril 1926)

" Le président soumet à l'assemblée une demande de la Société Immobilière d'Habitation à Bon Marché, de Nilvange, en vue d'acheter le terrain communal disponible, longeant la rue Wilson pour construire des maisons ouvrières.

Par 13 voix contre 8, le conseil décide de céder à la Société requérante le terrain disponible de la parcelle section 13 N° 34 sous les conditions suivantes:

1) Le terrain sera vendu à raison de 300 fr l'are. Il ne pourra servir qu'à la construction de maisons ouvrières, qui devront être édifiées dans l'année qui suivra la passation de l'acte de vente.

Au ca où le terrain dont il s'agit serait affecté à un usage industriel quelconque et non à la construction de maisons ouvrières, la Société Immobilière ou à son défaut, le successeur de la dite Société sera redevable à la commune de quatre fois le prix d'acquisition, soit 1200 fr l'are.

2) En cas de vente par la Société Immobilière des maisons en question, celles-ci ne pouvant être cédées qu'au prix de revient avec la parcelle sur laquelle elles se trouvent. En outre la Société vendeuse devra donner un droit de préférence aux locataires de ces maisons, sous réserve cependant qu'il s'agisse d'individus de nationalité française, occupés par la Société Métallurgique.

Tant que la Société Immobilière sera elle-même propriétaire des maisons, elle ne pourra loger que des familles de nationalité française.

3) La Société Immobilière s'engagera à faire céder à la commune d'Algrange la parcelle Sect 12 N° 10 appartenant actuellement à la Société Métallurgique de Knutange au prix de 100 fr l'are, afin de permettre à la commune de construire ultérieurement la prolongation de la rue Wilson, tracée avant guerre et traversant la parcelle en question.

Demande de construction de maisons d'habitation rue Wilson à Algrange, de 1924 à 1926

Cession d'une place à bâtir (Séance du Conseil Municipal du 6 mai 1926)

" Le président soumet au conseil municipal une demande de M.M. FRITSCH Louis et REIFF Albert domiciliés à Nilvange sollicitant l'acquisition d'une place à bätir dans la parcelle communale longeant la rue Wilson à Algrange d'une superficie de 3,45 ares.

Le conseil municipal

Vu la délibération du conseil municipal en date du 6 février 1925

Vu la demande présentée par MM. FRITSCH Louis et REIFF Albert en vue d'achat d'une place à bâtir dans la parcelle communale longeant la rue Wilson, en vue de construire une maison d'habitation, décide de céder une parcelle de 3,45 ares dans le terrain communal longeant la rue Wilson au prix de 300 francs l'are et aux conditions fixées par délibération du 6 février 1925.

Mr le Maire est chargé de représenter la commune lors de la passation du contrat de vente

Les constructions en 2016
Les constructions en 2016
Les constructions en 2016
Les constructions en 2016
Les constructions en 2016

Les constructions en 2016

Commenter cet article