Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Algrange hier - Le blog de Roland

Situation scolaire en 1931 à Algrange et création de nouvelles classes

4 Novembre 2016, 09:15am

Publié par R.S.

Après la fin de la première guerre mondiale, la population et le nombre d'enfants en âge scolaire grandissaient sans cesse par l'arrivée massive de main d'oeuvre pour les mines et les usines de la vallée. Les classes étaient surchargées avec des classes de plus de 45 enfants. Il fallait remédier à cela. Mais dans les années 1930, la crise économique et industrielle était là..... Voici dans une lettre du Sous-Préfet la situation scolaire en 1931. 

Lettre du Sous-Préfet de Thionville Est à Monsieur le Maire d'Algrange, le 19 mars 1931.

" Le 9 février dernier vous m'avez adressé 2 extraits de la délibération de votre Conseil municipal en date du 29 janvier 1931 demandant la création de 3 nouvelles classes.

Je vous informe que M. l'Inspecteur d'Académie à qui cette délibération a été communiquée a appelé l'attention de M. le Préfet sur la situation scolaire dans votre commune. Au recensement de 1926, la population d'Algrange qui était de 6928 habitants en 1921, s'est élevée à 9528; elle est actuellement voisine de 11.000 âmes.

Cet accroissement rapide de la population d'Algrange est dû au développement des industries minières et métallurgiques. De nouvelles colonies ouvrières ont été créées; d'autres sont encore projetées. Mais l'exécution en est momentanément suspendue à la suite de la crise économique qui sévit actuellement dans l'industrie.

Le tableau suivant qui fait ressortir, a) les naissances; b) les sorties des écoles; c) l'augmentation de l'effectif scolaire, indique la nécessité de créations d'emplois...

Situation scolaire en 1931 à Algrange et création de nouvelles classes

Actuellement 5 écoles reçoivent les enfants d'âge scolaire.

1°) L'école catholique de garçons, rue Maréchal Foch, 8 classes, 466 inscrits et 445 présents, moyenne des présences: 56

C'était à cette période la rue Foch, elle deviendra rue Clemenceau plus tard. Cette école était d'abord une école de garçons et deviendra école de filles en 1933

C'était à cette période la rue Foch, elle deviendra rue Clemenceau plus tard. Cette école était d'abord une école de garçons et deviendra école de filles en 1933

2°) L'école catholique de filles, rue Wilson, 6 classes, 331 inscrits; 295 présents, moyenne des présentes: 49

Jusqu'en 1933, cette école était une école de garçons....

Jusqu'en 1933, cette école était une école de garçons....

3°) Ecole catholique de la mairie, 2 classes de filles, 1 classe de garçons, 146 inscrits, 133 présents, moyenne des présents 44.

4°) Ecole protestante mixte de la mairie: 4 classes mixtes: 196 inscrits, 180 présents, moyenne des présents: 45.

Situation scolaire en 1931 à Algrange et création de nouvelles classes

5°) L'école mixte catholique du Chemin des Dames: 3 classes de filles et 3 classes de garçons de 292 inscrits, 264 présents, moyenne des présents 44.

Situation scolaire en 1931 à Algrange et création de nouvelles classes

Ces moyennes et principalement celles afférentes à l'école de garçons de la rue Maréchal Foch (56) et à l'école de filles de la rue Wilson (49) établissent la nécessité des créations demandées.

L'ouverture des 3 nouvelles classes pourra tout juste permettre de supprimer momentanément le service à demi-temps organisé dans les deux écoles en question. La moyenne par classe ne descendra qu'à 45 présents à l'école de garçons et à 42 à l'école de filles. Même après la réalisation des créations projetées, les classes resteront surpeuplées et surchargées. La situation actuelle qui entasse 1431 enfants d'âge scolaire dans 27 classes qui n'en devraient recevoir que 1053, n'aura guère été améliorée.......

En effet, en comptant une moyenne de 40 présents par classe, correspondant à 44 - 45 inscrits et en prenant pour base le nombre des présents le 20 février 1931, votre commune devrait avoir actuellement 1317 / 40 = 33 classes au lieu des 27 existantes. C'est donc six nouvelles classes qu'il faudrait créer pour satisfaire aux besoins présents.

Par ailleurs si l'on envisage la situation scolaire telle que, d'après les données du tableau des naissances, elle est, à prévoir pour la rentrée d'octobre 1931, avec une augmentation de l'effectif scolaire total de 310 unités, ce sont encore 7 classes en plus des six indiquées ci-dessus qu'il s'agirait de créer. Et le même tableau indique la nécessité de l'ouverture au début de chacune des années scolaires 1932 à 1936, de 5 à 6 classes nouvelles.

Toutefois, je vous informe que ces créations ne sont qu'un remède tout à fait insuffisant, que de nouvelles créations sont dès maintenant nécessaires, que d'autres devront être effectuées au 1er octobre 1931 et au début des années scolaires prochaines. Et pour pouvoir loger toutes ces classes, il est indispensable de construire. La situation est très critique.

 

Situation scolaire en 1931 à Algrange et création de nouvelles classes
Situation scolaire en 1931 à Algrange et création de nouvelles classesSituation scolaire en 1931 à Algrange et création de nouvelles classes
Situation scolaire en 1931 à Algrange et création de nouvelles classesSituation scolaire en 1931 à Algrange et création de nouvelles classes

En ce qui concerne la question des locaux, ceux qui pourraient être mis à la disposition des trois nouvelles classes ne seront acceptés qu'à titre tout à fait provisoire.

1°) Une salle convenable est située dans le bâtiment de l'école protestante. Elle est occupée par une classe d'école maternelle privée. Celle-ci sera supprimée. Les dimensions de la salle, 11m x 5,35 m et 3,43 m de hauteur donneront une superficie de 58,85 m2 85 et 201,86 m3 . Elle devra recevoir 45 à 50 élèves. A la rentrée d'octobre prochain, cette salle devra être remise à l'école protestante où une 5ème classe créée depuis 1927 devra fonctionner pour ramener la moyenne de 49 élèves par classe.

2°) Une 2ème  salle sera mise à la disposition de la ville par la Direction des Mines d'Angevillers. Ce local, situé à l'extrémité nord de la nouvelle colonie, était primitivement destiné à héberger une garderie au profit des enfants des ouvriers et employés de la mine. Les dimensions, 9m x 7,70m x 2,80m donnent une surface de 69,30 met un volume de 194 m; 4 fenêtres de 2m x 1,70m donnent l'air et la lumière suffisants, 4 privés avec chasse d'eau et une petite cour existent.

3°) La troisième salle se trouve dans un barraquement siyué à côté de l'école des filles, rue Wilson. Une école réale fonctionnait autrefois dans cette bâtisse primitive. Les dimensions du local en question 8m x 4,25m x 3,50m donnent une surface de 34 met un volume de 119 m3. 35 à 40 fillettes devront y trouver place bien que le volume ne soit suffisant que pour 24 élèves.

 

 

Situation scolaire en 1931 à Algrange et création de nouvelles classes

Ces trois locaux, par leurs dimensions et leur emplacement, ne sont acceptables que pour une situation d'attente, aussi l'autorité scolaire est-elle d'avis de n'autoriser leur utilisation qu'à titre provisoire et à la condition expresse que la municipalité soumettra dans un délai maximum de 3 mois un projet d'ensemble de constructions scolaires indispensables.

L'autorité scolaire suggère qu'en plus du projet de construction de 6 salles de classes présenté par la municipalité, un agrandissement de l'école du Chemin des Dames, également pour 6 classes, pourrait être étudié, la commune y possédant le terrain nécessaire, à moins que ces deux projets soient remplacés par celui de la création d'un groupe scolaire à 12 classes au moins situé au centre de la ville. 

Je vous serais obligé d'appeler l'attention de votre conseil municipal sur les différents points qui viennent d'être exposés et me tenir informé de ses intentions quant au remède à apporter à la situation scolaire......

Commenter cet article