Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Algrange hier - Le blog de Roland

L'histoire postale de 1940 à 1944 à Algrange

17 Janvier 2016, 14:30pm

Publié par R.S.

La seconde occupation allemande: 1940 - 1944

La transition

Avec le départ des Français, peu de courrier circule. Les seules lettres qui circulent ont un timbre français et le cachet Algrange/Moselle et ceci jusqu'au 10 août 1940

Lettre datée du 6 août 1940 pour Metz avec timbre et cachet français

Lettre datée du 6 août 1940 pour Metz avec timbre et cachet français

Puis, les Allemands ayant réouvert le bureau de poste d'Algrange utilisent les timbres allemands Hindenburg, avec le cachet français laissé sur place jusqu'au 20 août 1940.

Lettre, avec timbre allemand Hindenburg et cachet français, datée du 18 août 1940

Lettre, avec timbre allemand Hindenburg et cachet français, datée du 18 août 1940

Puis le 21 août 1940, ils utilisèrent des timbres Hindenburg surchargé " Lothringen"  (Lorraine) mais toujours avec le même cachet français jusqu'à fin octobre 1940.

Sur la lettre ci-dessous on peut voir que le texte en français de la Mairie d'Algrange est barré et remplacé par un cachet " Commandant suprême des armées - Chef de......- Commissionnaire de la commune d'Algrange "

Lettre expédiée le 18 septembre 1940 cachet français sur timbre Hindenburg surchargé Lothringen.

Lettre expédiée le 18 septembre 1940 cachet français sur timbre Hindenburg surchargé Lothringen.

Lettre expédiée le 20 octobre 1940 cachet français sur timbre Hindenburg surchargé Lothringen

Lettre expédiée le 20 octobre 1940 cachet français sur timbre Hindenburg surchargé Lothringen

A partir de novembre 1940, un nouveau cachet est arrivé, avec Algrange écrit en allemand  " ALGRINGEN "  dans le cercle supérieur, au centre la date et la levée et dans le cercle inférieur la lettre "a" qui oblitère les timbres Hindenburg surchargé Lothringen et ceci jusqu'en février 1941.

Lettre datée du 21 novembre 1940 avec cachet et timbre allemand (on voit également le cachet à gauche en allemand de la mine Burbach)

Lettre datée du 21 novembre 1940 avec cachet et timbre allemand (on voit également le cachet à gauche en allemand de la mine Burbach)

Lettre de janvier 1941 avec en-tête française et allemandes des meubles MULLER d'Algrange

Lettre de janvier 1941 avec en-tête française et allemandes des meubles MULLER d'Algrange

Le courrier pouvait circuler également par train (ambulant)... Ici Metz-Algrange

Le courrier pouvait circuler également par train (ambulant)... Ici Metz-Algrange

En mars 1941, un autre cachet fut créé avec ALGRINGEN (LOTHR) dans la partie haute, au centre toujours la date et l'heure de la levée, et en bas la lettre "b". Ce cachet fonctionnera jusqu'à mi janvier 1942, pour ce qui est d'Algrange. 

Lettre du 22 avril 1941 avec "b" en bas du cachet. Le texte qui était en français a été surchargé d'un dessin et réimprimé en allemand
Lettre du 22 avril 1941 avec "b" en bas du cachet. Le texte qui était en français a été surchargé d'un dessin et réimprimé en allemand

Lettre du 22 avril 1941 avec "b" en bas du cachet. Le texte qui était en français a été surchargé d'un dessin et réimprimé en allemand

Lettre du 27 août 1941 avec "b" en bas du cachet

Lettre du 27 août 1941 avec "b" en bas du cachet

Ce cachet fut employé sur des timbres à l'effigie d'Hitler à partir du mois d'août 1941 jusqu'en janvier 1942.

Lettre du 17 octobre 1941 avec "b" en bas du cachet (à gauche cachet de la CMDP en français barré et remplacé à droite par un cachet allemand, mais déjà Westmark)

Lettre du 17 octobre 1941 avec "b" en bas du cachet (à gauche cachet de la CMDP en français barré et remplacé à droite par un cachet allemand, mais déjà Westmark)

Un cachet définitif " ALGRINGEN (WESTMARK) " fait son apparition et durera le temps de l'occupation jusqu'en août 1944. Il existe 3 types (avec les lettres a, b ou c)

Lettre du 29 janvier 1942 avec Algringen (Westmark) et la lettre "a" en bas
Lettre du 29 janvier 1942 avec Algringen (Westmark) et la lettre "a" en bas

Lettre du 29 janvier 1942 avec Algringen (Westmark) et la lettre "a" en bas

Lettre recommandée du 16 novembre 1943 avec Algringen (Westmark) et la lettre "a" en bas

Lettre recommandée du 16 novembre 1943 avec Algringen (Westmark) et la lettre "a" en bas

Lettre du 29 mai 1943 avec Algringen (Westmark) et la lettre "a" en bas. Papier à en-tête de la quincaillerie de Nicolas GILLE

Lettre du 29 mai 1943 avec Algringen (Westmark) et la lettre "a" en bas. Papier à en-tête de la quincaillerie de Nicolas GILLE

Lettre du 16 janvier 1944 avec Algringen (Westmark) et la lettre "a" en bas

Lettre du 16 janvier 1944 avec Algringen (Westmark) et la lettre "a" en bas

Lettre du 27 juin 1944 en recommandé avec vignette sans Algringen imprimé mais tamponné (Algringen Westmark)

Lettre du 27 juin 1944 en recommandé avec vignette sans Algringen imprimé mais tamponné (Algringen Westmark)

Lettre datée du 16 janvier 1942 avec "b" en bas du cachet et Algringen (Lothr)

Lettre datée du 16 janvier 1942 avec "b" en bas du cachet et Algringen (Lothr)

Lettre du 2 octobre 1942 avec "b" en bas du cachet  et Algringen (Westmark), à gauche en-tête en allemand de l'hôpital d'Algrange

Lettre du 2 octobre 1942 avec "b" en bas du cachet et Algringen (Westmark), à gauche en-tête en allemand de l'hôpital d'Algrange

Algrange fut libéré le 10 septembre 1944, la poste ne fonctionnera pas et seul le courrier officiel sera acheminé et oblitéré, ceci pendant une période avoisinant les 6 mois environ. Cependant vu l'existence d'un cachet allemand avec la lettre "c", et les timbres provisoires de la Marianne de Fernez, quelques collectionneurs ont sans doute voulu marquer l'événement en faisant oblitérer quelques souvenirs...

Lettre du 20 novembre 1944 avec Algringen (Westmark) et la lettre "c" en bas, mais sur timbre français

Lettre du 20 novembre 1944 avec Algringen (Westmark) et la lettre "c" en bas, mais sur timbre français

Gouvernement provisoire:

 

Pendant la période de transition 1944/1945, les documents sont rares, aux timbres de l'état français, puis du gouvernement provisoire, se sont ajoutées les émissions provisoires. Celles-ci ont été apportées par les armées de Libération, d'où étude difficile de cette période.

La Marianne de Fernez a été faite à la demande du gouvernement provisoire, elle servit d'abord en Corse à partir de mars 1944. Son usage s'étendit aux territoires libérés par l'armée alliée. Sa vente générale officielle eut lieu le 15 novembre 1944 à Paris. Ce sont donc un des premiers types de timbres que l'on trouva dans notre ville libérée.

Commenter cet article